Au delà de l’impossible

 

Je me présente Mustapha Tahif, 30 ans, l’âge où tous les désirs sont permis, sans compromis, ni obstacle apparent.

identiteDepuis tout petit, je suis sportif ; après avoir pratiqué l’athlétisme, je me suis orienté vers le cyclisme. Le virus du vélo, je l’ai contracté depuis l’âge de 5 ans et depuis lors, je ne le quitte plus. Né au Mans, j’ai grandi à Troyes puis je suis devenu palois puis tarbais d’adoption. Amoureux du Tour de France, j’ai décidé de m’installer à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées, avec ses cols mythiques, passages obligés des coureurs.   Ce nouveau départ, dans cette cité hautement symbolique me permet d’accroître mes performances physiques en me confrontant  à l’ascension de nombreux cols des Pyrénées : Tourmalet, Somport, Aubisque, Pourtalet ou encore le Soulor font partis intégrantes de mes entraînements. Un travail physique quotidien que j’ai accru au fur et à mesure, ce qui représente 15 heures d’efforts acharnés par jour. Un entraînement exigeant, préalablement nécessaire à l’accomplissement du chalenge qui m’attend ; la traversée des Etats-Unis d’Ouest en Est en moins de 12 jours car je caresse un rêve : participer à la Race Acrosse America, la course la plus difficile au monde.

_MG_9624  Il m’a fallu cinq ans de réflexion avant de me lancer et près de trois ans avant de pouvoir en parler à mes proches. Le déclic, je l’ai eu en mars 2010, après avoir établi un nouveau record ; 12 heures non stop sur piste avec 886 tours et 351 kilomètres « toujours plus fort, plus loin ». Je garde une grande lucidité face au travail qui m’attend. Je m’entraîne régulièrement et 3 semaines avant le départ je souhaite effectuer un stage en altitude de préparation intensive à Font Romeu dans un centre pour sportif de haut niveau, pour parfaire mes capacités physiques et techniques dont j’ai besoin dans cette épreuve.   Lorsque j’évoque mon projet, je le vis avec passion car ce challenge constitue une véritable revanche sur la vie. En effet, j’ai une spécificité « spéciale Mous » qui me distingue des autres sportifs que je balaye grâce à ma pugnacité où je puise une énergie hors du commun.   Depuis l’âge de 3 ans, je souffre d’une scoliose arthrodèse vertébrale sévère à 90° ; depuis mon opération en 2001, je vis avec deux tiges de titane implantées de chaque côté de la colonne vertébrale.   Pour mon challenge, je souhaite valoriser l’image du handicap et prouver que les personnes souffrant d’une affection peuvent égaler les personnes valides.

MUSTAPHA TAHIF - Coureur cycliste « Un handicap ne doit pas briser les rêves d’un être » Et cela en référence au sport, mais aussi au monde scolaire, universitaire ou encore à la vie professionnelle. Je souhaite qu’une véritable place soit faite aux personnes handicapées dans la société civile. Et que ces individus, souffrant déjà dans leur chair puissent être accompagnés au mieux dans leurs projets par des structures associatives ou publiques. Et plus globalement que les mentalités changent afin de briser les clivages et les préjugés encore ancrés dans notre monde. En tant que sportif, je formule un dernier souhait : que les jeux olympiques handisports soient plus médiatisés, tels que sont les jeux olympiques traditionnels. Afin que les athlètes  handicapés puissent eux-mêmes devenir de véritables symboles de réussite. Afin d’être acteur de ce combat pour l’égalité, j’ai créé une association « Espoir Handicap » le 25/04/2009 pour encourager les personnes handicapées à s’initier.   A travers ce challenge, je souhaite encourager le rapprochement entre les peuples.

201208011402

 Les Etats-Unis incarnent pour moi un exemple de démocratie et de respect des droits des personnes handicapés. Avec l’élection de son président  Barack Obama, j’ai l’espoir  que son ouverture d’esprit soit un gage de rapprochement entre les diverses cultures. A ma manière, je souhaite montrer que l’alliance entre les peuples n’est pas qu’une affaire d’homme d’Etat  mais aussi de citoyens éclairés et motivés.

 Dans la même perspective, je souhaite effectuer la traversée de l’Australie, ainsi que celle des Emirats Arabes Unis pour symboliser l’ouverture entre le monde arabe et le monde occidental.   Ma force, je la puise grâce aux nombreux soutiens que je reçois ; par les anonymes, les médias écrits (Sud Ouest, l’Eclair de l’Est), auditifs (radios) et télévisuels (France Télévision) et les hommes politiques; à ce jour, j’ai la fierté d’avoir reçu notamment le soutien officiel du Président de la république, du ministre des sports et le secrétaire d’Etat au handicap ; un véritable honneur pour moi que son challenge soit reconnu au plus haut sommet de l’Etat.

970802_670758922937963_1950462936_n

Mais ce que j’affectionne par dessus tout, ce sont tous les témoignages de la population qui me stimulent au jour le jour.  Ma notoriété grandissante ne me fait pas perdre la tête, bien au contraire, je garde à l’esprit ma motivation pour réaliser un partenariat avec le plus grand nombre d’entités économiques et politiques.

 

418516_390180680995790_1541408586_n

J’ai également informé Barack Obama de la teneur de mon projet, il m’a fait l’honneur de m’envoyer une photo dédicacée avec un mot d’encouragement.

J’ai participé au tournage du film La Grande Boucle, une expérience forte et pleine d’émotions, j’ai pu y rencontrer quelques acteurs Français tels que Clovis Cornillac, qui m’a assuré de son soutiens dans la poursuite de mes projets sportifs.

009 015

Déterminé, sincère et patriote, je suis bien décidé à mener à bien mon projet quels que soient les obstacles. Mon obstination est sans limite et mon combat n’a rien d’insurmontable et je dédie mon projet à mes parents, mes amis, mes proches et à mes fidèles drapeaux.